bonjour et bienvenue

Lorsque j'ai créé ce site en 2010, pour y mettre le contenu de mon livre (dont je savais qu'il n'aurait aucune chance d'être édité), je n'imaginais pas que huit ans plus tard mes propositions seraient à ce point en phase avec le réveil du peuple incarné par le mouvement des Gilets Jaunes (ce qui m'a d'ailleurs conduit à en réactualiser certains points pour en tenir compte). Qui aurait pu imaginer alors qu'un mouvement né de façon aussi spontanée pourrait connaitre immédiatement un tel succès ? Voilà qui confirme le sentiment de révolte de la population contre les injustices sociales et les difficultés à vivre décemment qui en résultent.  

 

Toutefois, déjà en 2010, j'avais été très étonné que les quelques idées (rubrique "Nos Propositions") partagées sur Facebook puissent susciter un tel intérêt. Il y eut aussi sur Youtube l'une de mes interventions vue plus de 15.000 fois en 1 mois (depuis, elle progresse plus lentement mais dépasse quand même les 30.500 vues). Si j'en crois les commentaires, il semble que mes publications reflètent très fidèlement ce que pensent les classes dites "moyennes" et "populaires" et expriment exactement ce que ressentent les citoyens abandonnés, méprisés, voire trahis, par ceux qui prétendent les représenter .

 

Aussi, au risque de sembler manquer de modestie, je ne peux me retenir d'exprimer ma fierté. Fier parce qu'il n'est pas si courant qu'un simple retraité, n'ayant pour seul diplôme qu'un modeste certificat d'études, se fixe pour objectif d'imaginer un nouveau modèle de société. Fier surtout de constater que des vedettes de la vie politique, à qui ça n'avait jamais effleuré l'esprit auparavant, proposent depuis des idées très proches, voire parfois identiques à celles que j'avais publié ici dès 2010. Mais pour eux ce ne sont que des promesses électorales qui n'engagent que ceux qui sont assez naïfs pour y croire…

 

Les exemples ne manquent pas et il serait impossible de les citer tous. Ces troublantes coïncidences ont commencé dès 2011, avec l'idée de Dominique de Villepin portant sur un "revenu citoyen", puis avec la réforme des collectivités territoriales décidée par Sarkozy, malheureusement organisée de façon bien moins cohérente que ce qui est proposé ici. Il y eut ensuite les programmes d'Arnaud Montebourg, (aux primaires socialistes) et de Jean-Luc Mélenchon, dont les ressemblances avec mes propositions sont évidentes, du moins dans l'esprit.

 

Plus récemment, cas les plus flagrants car strictement identiques à ce que je propose, le référendum d'initiative citoyenne, le référendum révocatoire (que j'avais appelé référendum d'arbitrage), le "Compte Personnel de Formation" (que j'avais appelé "Droit au Congé Formation"), l'interdiction faite aux grandes surfaces de détruire leurs invendus, qui devront être cédés aux associations caritatives, ou le projet d'un tarif progressif de l'électricité qu'avait évoqué François Hollande, mais qui malheureusement semble être passé aux oubliettes comme la plupart de ses promesses.

 

Honnêtement, je ne sais pas si nous pouvons ou non changer notre société, mais ce dont nous pouvons être certains, c'est que si nous ne tentons rien, elle ne changera pas toute seule miraculeusement. S'il est vrai que le résultat n'est pas garanti, est-ce que pour autant nous aurions plus de chance d'aboutir en ne faisant rien ? Lorsque vous plantez une graine dans un jardin, rien ne vous garantit qu'elle va germer. Mais pensez-vous sérieusement qu'en ne plantant rien vous aurez plus de chance de voir pousser ce que vous souhaitez ? Rien n'est jamais gagné d'avance, c'est vrai, mais rien n'est jamais perdu d'avance non plus tant qu'on refuse de céder à la résignation.

Comme l'a prouvé le succès du mouvement des Gilets Jaunes, nous sommes de plus en plus nombreux à ne plus supporter les conditions de vie qui nous sont imposées et à avoir la nausée lorsque nous apprenons au journal télévisé que des milliards sont généreusement distribués d'un côté, alors que de l'autre, on licencie des milliers de salariés pour encore plus de profit. Aux pessimistes qui douteraient que nous puissions changer quoi que ce soit, aux résignés qui soutiennent que rien n'est possible et que toute tentative d'améliorer notre société serait d'avance vouée à l'échec, je réponds :

 

OSER UN CHOIX INCERTAIN RESTE TOUJOURS PRÉFÉRABLE À LA CERTITUDE D'UN AVENIR SANS ESPOIR

 

L'homme qui veut agir cherche des moyens, celui qui ne veut rien faire trouve des excuses !

 

C'est la résignation, l'indifférence, l'individualisme et l'égoïsme qui rendent possibles

la misère, la souffrance et l'asservissement

  

 

À tous, je propose de réfléchir à ces quelques citations :

 

"Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas, c'est parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles"

Sénèque

 

"Le Monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire"

Albert Einstein

 

"Ceux qui luttent ne sont pas sûrs de gagner, mais ceux qui ne luttent pas ont déjà perdu"

Berthold Brecht

 

L'avenir, ce n'est pas ce qui va arriver, c'est ce que nous allons faire

Henri Bergson

 

 "Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles"

Max Frish

 

"Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait"

Mark Twain

 

"L'utopie n'est pas l'irréalisable, mais seulement l'irréalisé"

Théodore Monod

 

 

Il ne tient qu'à nous de ne plus laisser des politiciens sans scrupules, indifférents et méprisants décider à notre place.

Mettons un terme à leurs politiques désastreuses qui nous ont conduits à la situation lamentable d'aujourd'hui.

 

Ensemble, nous avons le pouvoir de proposer une société plus équitable, plus solidaire, plus humaine et plus respectueuse de la planéte.

Ensemble, nous pouvons exiger de meilleures conditions de vie pour tous !

 

 

IL Y A URGENCE. LA RÉSIGNATION EST UNE LÂCHETÉ

 

QUE NOUS NE POUVONS PLUS NOUS PERMETTRE !!!